Retrouvez-nous sur Facebook Bienvenue sur le site de la ville du Pin

Tir Tradition – Saint Sébastien

Mise en ligne : 20/12/2018
Date de l'événement
Samedi 26 Janvier 2019

Événement organisé par l’Association « Compagnie d’Arc Le Pin » au gymnase Nicole Paris

Contact et informations :

Président : M. NOTIER Denis
Tél : 06 63 86 13 43
Site : https://arclepin77.clubeo.com/

Programme :
9h – 9h20 : montage des arcs et échauffement
9h20 – 9h45 : salut aux buttes
9h50 à 12h30 : tir
à partir de 12h30 : remise du trophée au Sébastien

L’histoire de Saint-Sébastien
La Saint-Sébastien fait partie des traditions importantes dans la vie d’un archer, tout comme l’Abat l’oiseau et le Bouquet provincial.
Toutes les compagnies d’arc honorent Sébastien, leur saint patron, aux alentours du 20 janvier.
La journée débute par un tir de tradition, en jeu d’arc à 50 mètres, sur cartes beursault décorées. A la fin de la séance de tir, l’archer dont la flèche est le plus prés du centre de la carte est déclaré Saint-Sébastien, il remet en jeu son titre tous les ans.
La journée se poursuit par un repas où tous les archers et leurs familles sont conviés.
Les tirs de tradition sont des moments de convivialité et de partage.
La compagnie d’arc Le Pin n’ayant pas d’infrastructure extérieure permettant de tirer à 50 mètres, le tir se déroule au gymnase Nicole Paris sur des cartes plus petites et à 25 mètres. Tous les archers y participent.
Un peu d’histoire : la vie de Saint-Sébastien repose sur un texte rédigé en 826 par le moine Odilon au moment du transfert de la Sainte relique à l’abbaye de Saint-Médard de Soissons.
Sébastien serait né en en 260 à Narbonne d’un père gaulois et d’une mère milanaise.
En 283, sous le règle de l’empereur Dioclétien, il s’engage en tant qu’officier de l’armée impériale et capitaine de la garde.
Sébastien serait devenu chrétien à l’insu de l’empereur. Du fait de son grade, il aurait apporté son soutien et son aide aux prisonniers.
Il fût dénoncé en 286 et amené devant l’empereur qui essaya de le détourner de sa foi et n’y parvenant pas, il le condamna à être transpercé de flèches. Sébastien fût dévêtu, ligoté à un arbre, criblé de flèches et laissé pour mort.
Durant la nuit, Irène serait venue détacher le corps qui respirait encore. Elle l’amena chez elle pour le soigner.
Après sa guérison, Sébastien défia une dernière fois l’empereur en essayant de sauver ses frères chrétiens. Vexé et furieux, Dioclétien le condamna à mort par lapidation le 20 janvier 288, son corps fût jeté dans les égouts.
Les archers le choisirent comme saint patron en raison de son endurance physique, de son énergie mais surtout par rapport à son martyr par les flèches. Il devient également le saint patron des prisonniers, des armuriers, des confréries de charité…

previous arrow
next arrow
ArrowArrow
Slider